artistes / expert(e)s

artistes / expert(e)s
Chasper



Intervention promenadologique au Dreispitz le samedi 10 mai:


Kunstsystem, 2014

Le Kunstsystem est un instrument d’étude. Des promenades sont organisées avec un chariot chargé de 70 caisses noires en bois pour parcourir l’espace. L’organisateur et/ou des participants interviennent dans l’espace en fonction de la situation. Les caisses permettent de construire des formes et des signes temporaires. La confrontation directe avec les différents espaces devient ainsi perceptible et visible. Les séquences sont documentées à l’aide d’un générateur d’images intégré. Une archive également intégrée sert à une tentative d’analyse.




Céline



Publication


Lexikon des Gehens

Céline Berner et Adeline Glauser, dans le séminaire « Marcher et comprendre », ont développé un Lexique de la marche. Ce livret les accompagne dans les promenades sur les différents chemins. Le lexique les aide à percevoir de manière plus consciente l’environnement et leurs expériences physiques et mentales. Dans ce processus, leurs impressions personnelles et le lexique influent l’un sur l’autre, dans une relation réciproque. Ce Lexique de la marche leur permet finalement de vivre plus intensément la promenade.




Marguerite



Concept de promenade vers Hegenheim:


La forêt qui m’habite m’a gardée en elle comme une ombre

Lecture du paysage, poésie sonore et envoûtement

Cette promenade est un conte. Une narration qui glisse vers le fantastique via une écriture métissée, avec humour et émotions. De la périphérie «industrielle» et agricole, à l’espace très scénographié du centre ville, comment glissera-t-on vers cet espace refuge, que reste pour tous la forêt?




Lucius



Exposition Bewegnungen, espace de projets iaab «Basement», du 10 au 18 mai 2014


Biographie de Lucius et Annemarie Burckhardt




Judith



Concept de promenade vers Hegenheim:


Walking Drawings

« Walking Drawings » sont des cartographies qui ont été dessinées pendant la marche et qui représentent donc à la fois ce qui est vu, mais aussi le temps et le mouvement. Le plan dessiné est disponible pour des promenades de découverte par les participants au festival. Elles mènent à la région frontalière entre l’Allemagne, la France et la Suisse et peuvent servir en route de plan pratique de déplacement et de perception.


www.judithdobler.de




Emma



Intervention promenadologique le vendredi 9 mai:


Valise

Je chante et marche une valise à la main. C’est un chant ouvert, sur un départ. La mélodie est douce, à la verticale, de haut en bas, comme une prise de décision qui lie la pensée à la marche.


www.emmadusong.org




flatterschafft



fête «weg» le samedi 10 mai à partir de 21 heures


flatterschafft ist eine Plattform für Kunst- und Kulturschaffende, die nicht nur kurz- wie langfristiges Arbeiten, sondern auch Austausch, Vernetzung und gegenseitige Unterstützung ermöglicht. Dabei stehen nicht allein der technische Support und die Bereitstellung von günstigen Atelierräumen im Vordergrund. Vielmehr geht es darum, Netzwerke entstehen zu lassen, in denen sich die Beteiligten mit ihrem Wissen und ihren Fähigkeiten gegenseitig helfen und voranbringen können.


www.flatterschafft.ch




Christoph



Lecture Performance le vendredi 9 mai:


Introduction à l’«Atlas of Movements»
L’artiste belge Christoph Fink travaille depuis de nombreuses années sur sa grande œuvre, l’« Atlas of Movements ». Dans ses « mouvements » – journées entières à pied, randonnées à vélo sur de grandes distances, mais aussi voyages de découverte dans les archives et les espaces urbains – Fink produit des enregistrements photographiques, acoustiques et chronométriques extrêmement détaillés. Le traitement de ces procès-verbaux espace-temps forme la base d’installations acoustiques et cartographiques, de dessins, de sculptures, de lectures performées et de livres d’artiste. L’« Atlas des mouvements » se fonde sur une idée du monde et de la « réalité » formant une structure poétique qui relie toutes les choses et tous les lieux.


Exposition Bewegnungen, espace de projets iaab «Basement», du 10 au 18 mai 2014


Pour l’exposition «Bewegnungen», Christoph Fink va combiner des enregistrements du voyage entre la Belgique et la Suisse et une promenade de cinq jours dans les environs de Bâle avec des travaux existants issus de l’« Atlas des mouvements ».


www.mleuven.be/en/contemporary-art/past-events/christoph-fink/index.jsp

www.christophfinkworks.org (en construction)

Beate

Exposé le samedi 10 mai:

Vor Ort im Raum. Überlegungen zum Landschaftsbild.
(Sur place dans l’espace. Réflexions sur l’image de paysage)

La conférence s’entend comme une tentative de mettre un chemin : Entre l’expérience individuelle de la marche à travers un paysage (urbain) et la construction de notre perception de paysage dans la représentation figurative. Le point initial pour cela sont les travaux artistiques du présent ainsi que du 17ème siècle.

Beate Florenz étudiait l’histoire d’art, pédagogie et philosophie à Münster (D), Giessen (D), Bochum (D) et Bâle. 2003 – 2009 mise en place et direction de la médiation d’art au Schaulager, Münchenstein/Bâle. Depuis 2009 professorat pour la médiation d’art et du design, Institut d’enseignement de l’art et du design LGK HGK FHNW Bâle. Cofondateuse SAERN. Collaboration aux réseaux différents de la médiation d’art. Champs d’activité de recherche : Peinture néerlandaise du 17ème siècle, l’art contemporain, la formation de théorie de la médiation d’art, médiation d’art comme pratique épistémique.

www.fhnw.ch/personen/beate-florenz

Marie



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim




Emmanuelle



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim


http://emmanuellegiora.com




Helena



Concept de promenade vers Hegenheim:


Lead me to the place

Je demande à des gens s’ils peuvent me dessiner le chemin pour aller à Hégenheim sur un carnet de croquis analogique-numérique. Le smartpen permet d’enregistrer aussi le son de la conversation.


Ce recueil multimédia de considérations subjectives et de savoirs personnels est mis à la disposition des visiteurs, sur leurs iPads ou leurs smartphones, pour faire le chemin qui les mène à la même destination.




Katrin



Lecture Performance le samedi 10. mai:


Monolog n° 11: «weiter gehen nach Osten»

Se promener c’est tracer une droite sur la planète Terre. Vers l’est est une droite qui a commencé à Fribourg en 2010. Vers l’est est la tentative d’aller vers l’est, avec autant de détours que possible. Cela représente actuellement plus de 2000 km en plusieurs étapes. Vers l’est est une œuvre d’art qui existe et qui disparaît.


L’orientation est plutôt précise, la direction aussi peu que possible. Et l’objectif est inconnu. La direction est par exemple « peu de matériau ». Ou bien « peu de propriété ». Ou bien « peu d’argent ». Ne pas laisser des choses sans utilité naître dans la vie. Et peu offrant est un objectif précieux. Chaque parcelle de valeur est une charge pour l’avenir qu’il faudra entreposer quelque part. Dans l’avenir, quelqu’un va devoir travailler à empêcher le temps de montrer comment l’objet de valeur est utilisé, et ce pour indiquer comment le temps s’écoule. Les objets d’art ont pour but d’être regardés. Mais on peut aussi regarder tout le reste et aussi l’utiliser pour autre chose. On a donc besoin de moins.


Le mouvement est un bon matériau, parce qu’il contient l’exclusion de la conservation. Même un film est trop fixe, parce que le hic et nunc est un autre que celui qui baignait le mouvement original. Le stockage peut très bien se faire dans les mémoires d’un aussi grand nombre possible de personnes qui étaient présentes ou en ont entendu parler. Le cerveau est là pour ça.


La vie est un bon matériau. L’échange direct de services contre le logement et la nourriture me semble économique. J’aime bien faire de la peinture ou surveiller la progéniture. Nourrir le chat. Ou cuisiner parce que la compagne est malade. Je contribue à réduire la propriété dont la valeur nous pèse.


www.info————ost.info

www.katrin-herzner.de




Esther

Exposition Bewegnungen, espace de projets iaab «Basement», Oslostrasse 10, Münchenstein du 10 au 18 mai 2014:

Das 4. Land, installation photo
«Le 4ème pays» montre un voyage par la région frontière de trois pays de Suisse, l’Allemagne et la France. Avec le sac à dos et équipement de photo, nous traversions à pied la région dans la proximité directe à notre logement à Bâle. Avec cela comme touriste, nous habitions à des hôtels, comme si nous étions en voyage étendu. Le voyage se développe comme un policier sans action et joue dans une région indéfinissable entre les frontières abandonnées, le fourré, les jardins ouvriers, les surfaces industrielles, les colonies de maison individuelle et les chambres d’hôtel louches.

www.estherhiepler.ch, http://maxphilippschmid.ch

Matteo



Concept de promenade vers Hegenheim:


walkline #23

EuroAirport – Hégenheim

Ich bin allein / mit einem Finger fahre ich über die schwarzen Zeilen / Sätze diktieren mir ihr Tempo, werden Kompas, Karte, Partitur… / eine Landschaft beginnt sich in mir einzuschreiben / labyrinthische Linien gedachter Wege / meine Füssen zeichnen


www.matteohofer.com

http://walklines.matteohofer.com/index.html




Christina



Intervention promenadologique le samedi 10 mai:


Electric Walk
Die ständige Zunahme und Verbreitung von „ungewollten“ elektrisch erzeugten Klängen wurde im Jahr 2003 Auslöser für einen neuen Zyklus von Arbeiten: Electrical Walks / Elektromagnetische Stadtspaziergänge. Mit besonders empfindlichen Kopfhörern werden dabei die Klänge ober- und unteriridischer elektrischer Ströme nicht unterdrückt, sondern im Gegenteil bewusst verstärkt und hörbar gemacht.


Electrical Walks ist eine Einladung zu Stadtspaziergängen (oder auch andernorts) besonderer Art. Mit einem speziellen magnetischem Kopfhörer und einer Umgebungskarte, auf der mögliche Routen und besonders interessante Stromfelder markiert sind, kann der Besucher sich allein oder in einer Gruppe auf den Weg machen. Die Wahrnehmung des Alltäglichen wird sich beim Stromhören verändern, das Gewohnte in einem anderen Kontext erscheinen. Nichts sieht so aus, wie es sich anhört. Nichts hört sich so an, wie es aussieht.


Dank an: Haus für elektronische Künste, Basel. www.haus-ek.org


www.christinakubisch.de




André



Intervention promenadologique le samedi 10 mai:


rückwärts gehen : anders sehen

reculer pour mieux contempler

Die Intervention ist eine „Aktion“, ist ein offener Parcours, der die Teilnehmenden in die Lage versetzt, rückwärts zu gehen und die Welt anders zu sehen, den Raum auf eine ungewohnte Weise wahrzunehmen und ihn zu kontemplieren.


Mit einem Bauhelm, an dem zwei einstellbare Rückspiegel befestigt sind, gehen die TeilnehmerInnen rückwärts. Dabei sehen sie einerseits, woher sie kommen, als Totale vor ihnen. Wohin sie gehen andererseits, erblicken sie nur partiell, nur ab und zu in den runden Spiegelaugen. Damit ist – analog zum zeitlichen Verlauf – der Blick in die „ Vergangenheit“ gerichtet, während die „Zukunft“ nur eine Nebenrolle spielt.




Marie-Anne



Promenade samedi le 10 mai:


Im Gegengleich (Diamétralement opposée)
En nous promenant, que pouvons-nous apprendre d’un territoire ? En quoi la manière dont nous nous promenons ensemble peut-elle renforcer la perception du lieu ? Sur ces questions, lerjentours, l’agence de la culture de la marche à pied, élabore sans cesse de nouvelles expériences. Au travers de Birsfelden, ce sera une « Promenade diamétralement opposée ». Venez tenter l’expérience !


point de départ: douane Grenzach, Riehen
fin: Kunsthaus Baselland, Muttenz
durée: ca. 2 heures


Assistance: Ida Dober (www.idadober.ch)


Marie-Anne Lerjen est une experte en promenades. À la fin 2011, elle a fondé une entreprise artistique « lerjentours – Agence de culture de la marche à pied ». Elle s’intéresse à l’histoire artistique et culturelle de la marche et de l’espace, mais aussi à la création concrète d’expériences de marche. lerjentours performe, parle et écrit sur des aspects de la marche.


Jusqu’en 2011, rédaction d’expositions et de publications d’architecture à l’ETH de Zurich. Formation artistique continue en performances, conception scénique et tridimensionnelle, écriture, parole et chant. Études germaniques, hispaniques et d’histoire à l’Université de Zurich.


www.lerjentours.ch




Brigitte



Intervention promenadologique le vendredi 9 mai:


Reflexionsbündel (faisceau de réflexions)


Pour cette promenade, on vous remet une camera obscura, une petite boîte avec un trou. En chemin, ce trou est ouvert une seule fois pour laisser passer la lumière de l’environnement. Toutes les images produites au cours de la promenade sont réunies et forment un faisceau de réflexions. Ce faisceau sera présenté pendant le festival dans la région des trois frontières


www.brigitteliebel.de




Eponine



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim


www.eponinemomenceau.com


Lorenzo



Exposé le samedi, 10 mai:


Walking out of the Contemporary
Le contemporain est devenu un appareil auto-narrative pompeux du présent, un dispositif qui engloutit la réalité, qui déloge les espaces, le temps, des organisations sociales et culturelles, ainsi que toute langue créative, innovatrice, ou résistante à l’horizon de son règne sur le présent, en entravant leur formation, en les déracinant du passé.


Comment nous pourrions sortir l’appareil contemporain ?


La pratique de Stalker suggère une façon de marcher hors du contemporain…


Lorenzo Romito est co-fondateur de diverses initiatives collectives qui practiquent des méthodes de la recherche artistique combiner la recherche et l’action, en particulier dans les espaces interstitiels et marginales du paysage urbain et suburbain: Stalker (1995, www.stalkerlab.org), Osservatorio Nomade (2001, www.osservatorionomade.net), Primaveraromana (2009, primaveraromana.wordpress.com) und .Co.Co.Me.Ro (Confederazione delle Comunità Metropolitane Romane, http://ilcocomero.wordpress.com). Travail d’enseignant, des expositions et des interventions promenadologiques en Europe et en Amérique.


Camille



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim


www.camilleroux.fr




Pierre



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim


http://pierresoignon.free.fr




Oliver



Intervention promenadologique le vendredi 9 mai:


Cartographie des restes


Collection rendue publique d’objets privés, recueillis de Belgrade à Berne, de Zurich à Munich, de Berlin à Bâle. Une promenade commune à la recherche de vestiges qui ont échappé aux services municipaux du nettoyage. Ces trouvailles urbaines sont réunies par des cartons écrits à la main dans différentes grandes villes européennes pour constituer une collection cartographique de restes. Lunettes tordues, épingles à cheveux, pièces rouillées et bien plus encore nous racontent des choses intimes, étranges, familières et inhabituelles, à la condition de savoir écouter.


www.agentur-aziel.de




Jade



Participation à l’exposition «A la croisée des chemins potentiels», FABRIKculture Hégenheim


www.jadetang.fr




Gwen



Intervention promenadologique le samedi 10 mai:


Die Schleppenträger


La performance « Die Schleppenträger » met en scène deux personnages masqués en relation avec l’architecture du quartier du Dreispitz. Les personnages entraînent dans leurs déplacements et leurs déambulations une longue traîne (schleppe) qui glisse sur le sol et se déploie dans les lieux. La traction des traînes en mouvement crée alors un dessin qui semble interminable dans l’espace.


www.gvde.net


https://vimeo.com/user3163379




Arthur



Intervention promenadologique le vendredi 9 mai:


Marche et gravure d’un paysage


L’Histoire de l’Art débute par la période préhistorique avec ces empreintes humaines, qui étaient une manière simple de s’exprimer et de communiquer entre eux. Chaque paysage est marqué par son empreinte géographique et historique. Le concept que je propose parle de la relation entre l’empreinte et le territoire. Cette relation doit être interprété à neuf par une promenade interactive.


Chaque participant est invité à graver une semelle de zinc de l’empreinte de sa marche. Le paysage est composé d’une multitude de traits qui se retrouveront marqués dans la semelle. Cette empreinte sera pour chaque participant l’image et la création de sa propre randonnée.




Sybille



Concept de promenade vers Hegenheim:


Nightwalk by day


Le contexte invisible de la promenade : la « Promenade nocturne le jour », par Alice Foxley et Sibylle Völkin, nous conduit le long du Lertzbach de Burgfelden à la FABRIKcultur d’Hégenheim. Les visiteurs sont accompagnés par les impressions sensuelles de promenades nocturnes passées. Des noctambules sélectionnés permettent, par des stations d’écoute sur le chemin, d’avoir un aperçu de paysages cachés.


www.sibyllevoelkin.com


http://studiokarst.com

Bertram



Promenade le vendredi 9 mai:


Mikrolandschaften im globalen Schatten (Micro-paysages sous une ombre globale)


Une promenade crée de la beauté – c’est ce que dit la science de la promenade. Cette expédition montrera si cela est possible même au voisinage d’un aéroport ou d’une autoroute. C’est en ce sens que cette recherche pratique sur la promenade est en quête de micro-paysages et de trous espace-temps – offrant une sortie ouverte.


Exposé le vendredi 9 mai:
Spaziergangswissenschaft in Praxis. Formate in Fortbewegung (Promenadologie en pratique. Formats en locomotion)


Le fait d’aller et venir n’est encore rien – mais la marche constitue le mode le plus direct pour accéder à une ville ou à un paysage. L’exposé présente un aperçu de la science de la promenade dans la pratique et des formats similaires en cours d’évolution.


Bertram Weisshaar a étudié l’aménagement paysager à l’Université de Cassel (entre autres avec Lucius Burckhardt). Depuis 1996, chercheur indépendant sur les promenades et photographe centré sur l’art des jardins et les mises en scène de promenades dans les mines de lignite à ciel ouvert et dans des environnements urbains. Conception de programmes de promenades, par exemple « Chemins du romantisme » pour la région Francfort-Rhin-Main. Établissement de la plate-forme internet www.talk-walks.net pour les promenades audio. Éditeur du livre Spaziergangswissenschaft in Praxis. Formate in Fortbewegung.


www.atelier-latent.de
Blog: www.spaziergangswissenschaft.de
Ariane



Exposé le samedi 10 mai:


Pas d’architectes


Architectes : trébuchez ! Autant dans ses dimensions observatrices que contemplatives, joueuses ou revendicatives, la marche est un tâtonnement réceptif à l’inattendu qui peut bousculer les tics de la conception de la ville et de l’architecture. La  «microanalyse inventive» décèle de petites anomalies urbaines symptomatiques de macro-phénomènes ; leur révélation est déjà une forme d’intervention sur un site.


Née en Belgique, de nationalité franco-britannique, Ariane Wilson est historienne et architecte de formation, violoncelliste de passion, vagabonde de sentiment. Elle aime s’immiscer dans des lieux variés en revêtant le camouflage de diverses fonctions. Étudiante en Angleterre, chercheuse de légendes en Indonésie, professeur d’anglais au Japon, bâtisseuse en pisé en Autriche, journaliste ici-et-là, elle enseigne la théorie de l’architecture à l’université RWTH Aachen (Aix-la-Chapelle) de 2007-2013 et désormais à Paris. Elle a publié deux récits de voyage aux Presses de la Renaissance, « Un Violoncelle sur le toit du monde » (2002) et « Le pèlerinage des 88 temples. En abri nomade sur les chemins sacrés du Japon. » (2006).


Actuellement, Ariane parcourt les rues de Paris à la recherche de petits êtres urbains nommés R+1…


Publications